Le mot du Président, Pâques

Je délaisse mes occupations diverses et variées, en cette période de confinement, pour m’adresser à vous à l’occasion de ce week-end de Pâques.

Comme vous pouvez le constater, les cloches ne sont pas parties pour Rome, confinement oblige ! Pour la première fois, depuis bien longtemps, les grands-parents n’auront pas le plaisir et la joie de voir leurs petits-enfants chercher les œufs cachés dans leur jardin !

Comme vous tous, je ressens un terrible manque à ne pas pouvoir se réunir en famille ou entre amis. Mais il faut se faire une raison, et nous devons le respecter, ce confinement est impératif et il devra durer aussi longtemps que nécessaire pour combattre cette saloperie de coronavirus, l’empêcher de récidiver quand il faiblira, et in fine le vaincre.


Bien sûr, nous trouvons le temps long, mais nous pouvons en profiter pour faire plein de choses que nous ne ferions pas si nous n’étions pas dans cette situation…. Je vous souhaite beaucoup de courage, de patience et de persévérance pour traverser cette épreuve.

 Alain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*